top of page
  • Photo du rédacteurCécile RILHAC

Commission : audition sur l'Olympiade culturelle Paris 2024

Aujourd’hui, la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation organisait une audition sur l’Olympiade culturelle, avec Monsieur Noël CORBIN, Délégué général à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle au Ministère de la Culture ; Madame Dominique HERVIEUX, Directrice en charge de la Culture à Paris 2024 ; et Monsieur Pierre MARTINEZ, Responsable de l’Olympiade culturelle à Paris 2024.

 

L’Olympiade Culturelle est une programmation artistique et culturelle pluridisciplinaire qui se déploie de la fin de l’édition des Jeux précédents jusqu’à la fin des Jeux Paralympiques. Elle développe une programmation originale qui explore les liens entre l’art et le sport, mais aussi les valeurs communes aux arts et aux sports comme l’excellence, l’inclusion, la diversité culturelle, l’universalisme. Elle amène la culture dans les lieux sportifs ou insolites. Dès la phase de candidature, Paris 2024 a fait le choix fort d’intégrer la culture au cœur du projet. Ainsi, de l’été 2022 à septembre 2024, plusieurs grands rendez-vous sublimeront, grâce à la création artistique, le dialogue entre sport et culture, dans tous les territoires désireux de s’engager dans l’aventure. Artistes, institutions culturelles ou encore acteurs du mouvement sportif peuvent postuler pour faire partie de cette programmation inédite. Dans notre circonscription, les JOP 2024 inspirent des projets, des dessins, des hymnes, des danses, portés à la fois par le milieu scolaire et le tissu associatif.

 

Madame Cécile RILHAC est intervenue sur le sujet de l’héritage de l’Olympiade culturelle. En effet, alors que l’Olympiade culturelle s’achèvera avec la fin des Jeux Paralympiques en septembre 2024, la députée souhaite que l’on puisse entretenir les liens entre création artistique, cuture, sport et olympisme après le déroulement des Jeux, dans la logique de l’héritage à perpétuer après la tenue de cet événement planétaire. C’est dans ce sens qu’elle a interrogé les intervenants.

 

Retrouvez ci-dessous la question de la députée et les éléments de réponse transmis par les personnes auditionnées.








5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page