top of page

ÉDITO

Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens,

 

Alors que l’année 2023 touche à sa fin, l’Assemblée nationale vient de clore la tumultueuse séquence du projet de loi visant à contrôler l’immigration, améliorer l’intégration, sur laquelle je veux revenir.

 

Dès la publication de ce texte, j’ai soutenu, avec un certain nombre de mes collègues députés, une position d’équilibre ; entre d’une part la fermeté dans la mise en œuvre des obligations de quitter le territoire français pour celles et ceux qui ne respectent ni notre pacte républicain, ni notre contrat social ; et d’autre part l’amélioration des parcours d’intégration dans notre pays. Je pense, notamment, à la régularisation des travailleurs dans les secteurs en tension. Plusieurs chefs d’entreprise de notre circonscription, sur le terrain, m’ont dit leur soutien à ce dispositif.

 

Force est de constater qu’après son passage au Sénat, ce texte a été dénaturé et considérablement durci, devenant le Cheval de Troie de certaines dispositions que l’extrême-droite et une partie de la droite souhaitent introduire dans notre pays depuis plusieurs décennies. L’Assemblée nationale aurait dû rééquilibrer ce texte, mais n’a pas pu le faire en raison de la stratégie politicienne irresponsable de la NUPES qui, par ses manœuvres, a empêché les députés d’améliorer ce texte, ouvrant ainsi la voie à l’adoption des positions controversée de la majorité sénatoriale, très proches des idées du Rassemblement national.

 

Le texte final, sur lequel il nous a été demandé de nous prononcer, comportait trop de dispositions que je ne soutenais pas. Aussi, j’ai voté contre ce projet de loi. Certains articles ont d’ailleurs de fortes chances d’être censurés par le Conseil constitutionnel, qui a été saisi par le Président de la République. Je salue cette décision. 

Je ne vous cache pas que la séquence qui vient de s’écouler a été difficile par moments. Cependant, elle n’a aucunement entaché ma détermination à continuer à servir vos intérêts. 

L’heure est désormais au repos, pour quelques jours. Il me reste à vous souhaiter de très belles fêtes de fin d’année et, d’ores et déjà, une excellente année 2024. Sachons profiter des moments de retrouvailles, de partage et de convivialité que nous offre cette période.

 

Au plaisir de vous retrouver à ma cérémonie des vœux le 6 janvier à Taverny pour une nouvelle année ensemble !

Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année. 

bottom of page