top of page
  • Photo du rédacteurCécile RILHAC

Tribunal judiciaire de Pontoise : audience solennelle de rentrée

Ce vendredi, Madame la députée répondait favorablement à l’invitation de Madame Danièle CHURLET-CAILLET, Présidente du Tribunal Judiciaire de Pontoise ; et de Monsieur Pierre SENNÈS, Procureur de la République à Pontoise, à l’audience solennelle de rentrée judiciaire et d’installation des magistrats et de présentation des fonctionnaires de greffe du tribunal de Pontoise.

 

Cette rencontre a notamment été l’occasion, pour le Procureur de la République, de faire le point sur les défis à relever dans le Val-d’Oise, dans un contexte de hausse de la délinquance, sur l’année 2023, dans notre département. L’activité du Tribunal de Pontoise a ainsi augmenté de 20% entre 2022 et 2023, notamment en raison des émeutes du début de l’été, de la hausse des violences intrafamiliales et de la persistance des rixes et de la délinquance.

 

Le Procureur SENNÈS a insisté sur l’impératif de poursuivre les grandes priorité de sa politique pénale pour le Val-d’Oise, destinée notamment à poursuivre la lutte contre les trafics de stupéfiants, les violences familiales et conjugales, la délinquance des jeunes ou encore les actes de violence envers les élus de la République. Ces initiatives vont dans le sens des actions de reconquête républicaine portées par le Gouvernement dans le but de réduire les violences dans les zones urbaines sensibles. Grâce à cet engagement, les vols avec violence ont baissé de 8% dans notre département. Il est impératif de poursuivre ces efforts.

 

Notre département du Val-d’Oise doit aussi poursuivre son engagement dans la lutte contre les violences intrafamiliales. Depuis le 1er janvier 2024, de nouveaux pôles spécialisés « violences intrafamiliales » ont été mis en place au Tribunal Judiciaire de Pontoise. Ceux-ci ont pour but d’améliorer le traitement judiciaire des violences intrafamiliales, avec, notamment, une meilleure prise en charge des victimes. Le 8 janvier, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux Éric DUPOND-MORETTI s’est déplacé au Tribunal de Pontoise afin de présenter ces nouveaux pôles.

 

Pour rappel, le Val-d’Oise est également expérimentateur du « Pack Nouveau Départ ». Ce dispositif vise à accompagner les femmes victimes de violence qui quittent leur domicile en facilitant leur nouveau départ par la mise en place d’un unique référent : les caisses d’allocations familiales (CAF). Celles-ci pourront les aiguiller vers des aides en matière d’hébergement d’urgence, d’emploi et de formation, de garde d’enfants ou encore de soutien psychologique. L’objectif est de pouvoir mettre ces femmes en sécurité le plus tôt possible, dès lors qu’elle se sentent menacées, sans qu’elles n’aient à passer par toute une série de démarches avec de multiples interlocuteurs. Madame RILHAC tient à saluer le choix du Val-d’Oise pour l’expérimentation de ce dispositif, qui sera généralisé partir de la fin de l’année 2025.

16 vues0 commentaire
bottom of page