top of page
  • Photo du rédacteurCécile RILHAC

Taverny : inauguration de la Maison Olympe de Gouges

Ce samedi, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Madame Cécile RILHAC répondait favorablement à l’invitation de Madame le Maire de Taverny Florence PORTELLI à l’inauguration de la Maison Olympe de Gouges ; en présence, notamment, de Monsieur le Préfet du Val-d’Oise Philippe COURT, de Madame la Présidente de la Région Île-de-France Valérie PÉCRESSE et des représentants de 3F Résidences et de l’association Espérer 95. Le Département du Val-d’Oise était également représenté.





La Maison Olympe de Gouges est un centre d’hébergement d’urgence qui permettra d’accueillir les femmes vulnérables, avec ou sans enfant(s) et de les accompagner dans les difficultés familiales, économiques, sociales ou administratives qu’elles pourraient rencontrer. Avec cette nouvelle structure, 49 places viennent s’ajouter aux 236 places déjà existantes pour accueillir les femmes en difficultés, notamment celles victimes de violence. La Maison Olympe de Gouges ouvrira officiellement le 13 décembre 2023. Les femmes pourront y rester jusqu’à 24 mois.




Sur les 11 premiers mois de 2023, les associations féministes ont répertorié 121 féminicides. La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est l’occasion de rappeler l’importance fondamentale de la poursuite de la lutte contre ce fléau. Il s’agit d’une priorité du Gouvernement. Depuis le lancement en 2019 du Grenelle des violences conjugales, des mesures ont été mises en œuvre afin de renforcer la protection des victimes de violences, le suivi des auteurs et de s’assurer de la bonne coordination de l’ensemble des acteurs compétents aux échelles nationale et locale. Citons, par exemple, le déploiement des bracelets anti-rapprochement (dont la juridiction de Pontoise avait été l’un des territoires pilotes).


Pour rappel, le Val-d’Oise fait partie des départements qui expérimentent le Pack Nouveau Départ. Annoncé par la Première ministre le 2 septembre dernier 2023 et par le Président de la République le 25 novembre 2023, l’enjeu du Pack Nouveau Départ est d’apporter une réponse coordonnée, rapide et individualisée aux besoins des victimes de violences conjugales. Cela permettra de lever un maximum d’obstacles à leur départ et de faciliter la séparation du conjoint violent. Ce dispositif permettra de faciliter leur nouveau départ par la mise en place d’un unique référent : les caisses d’allocations familiales (CAF). Celles-ci pourront les aiguiller vers des aides en matière d’hébergement d’urgence, d’emploi et de formation, de garde d’enfants ou encore de soutien psychologique. L’objectif est de pouvoir mettre ces femmes en sécurité le plus tôt possible, dès lors qu’elle se sentent menacées, sans qu’elles n’aient à passer par toute une série de démarches avec de multiples interlocuteurs.


Le Pack Nouveau Départ devrait être généralisé à la France entière à partir de 2026.

7 vues0 commentaire
bottom of page