top of page
  • cecilerilhac

Sur la réduction des emplois aidés dans les associations culturelles et sportives

  1. Définir un cadre sécurisant pour l’emploi associatif sportif et culturel qui permette aux associations de développer l’investissement ou même les actions qui, elles, ne sont pas rentables !

  2. Faire une étude d’impact pour évaluer les conséquences de la disparition des emplois aidés sur le développement des associations.

  3. Mettre en évidence la valeur produite et les coûts évités par les associations citoyennes.

  4. Assumer la création d’un fonds global unique pour l’emploi associatif, soit à partir des fonds FONJEP, FONPEPS et CNDS, soit ex-nihilo.

  5. Instaurer, grâce à une loi de programme, une programmation pluri-annuelle sur 4 ans des enveloppes destinées aux emplois aidés.

  6. Afin de garantir une sécurité financière et une visibilité suffisante aux associations, instaurer des conventions d’objectifs de moyen terme entre l’Etat et les têtes de réseaux associatifs, d’une durée minimale de 3 ans.

  7. Développer des coopérations et mettre fin à la mise en concurrence entre les associations à travers les appels à projet en évitant de mettre les associations en situation d’opérateurs mais au contraire en faire des partenaires.

  8. Favoriser les groupements d’employeurs et le partage d’emplois.

  9. Favoriser davantage de transversalité et de coopération entre les associations.

  10. Afin de mettre pleinement en œuvre cette transversalité, créer un secrétariat d’Etat à la vie associative."Vidéo de sa question et des réponses apportées.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page