ANMEDIA

Résolution contre l’antisémitisme : nous combattons toutes les haines sans distinction !

Communiqué de presse de Cécile RILHAC et ses 23 collègues députés.

 « La France est une République indivisible [et] laïque ». Ces mots, les premiers de la Constitution de la Vème République gravent dans le marbre de la loi la promesse d’un Etat qui a toujours légiféré pour tous les citoyens, sans aucune distinction sociale, économique, politique, ethnique ou religieuse.

Fondamentalement attachés à ces valeurs cardinales de la République, nous, Députés de la Nation, sommes opposés à la proposition de résolution visant à « lutter contre l’antisémitisme ».

Nous condamnons et condamnerons toujours avec la plus grande fermeté les actes à caractère antisémite en France et sommes fermement attachés à ce que chaque personne, sur le sol de la République, puisse librement exercer sa foi, dans le respect de la loi.

Les incitations à la haine, quels que soient les personnes ou les Etats ciblés sont une insulte à notre pacte social, et sont fermement punies par notre code pénal. Comme législateurs, il nous appartient de veiller à ce que, partout, les lois soient appliquées sans que ne tremble le sceau de la justice. Aux bavardages, nous préférons les prérogatives que nous octroient la Constitution : nous soutenons activement la création d’une mission d’information au sujet des nouvelles formes de racisme et de discrimination dans notre pays. Seul un diagnostic permettra, si nécessaire et ultérieurement, un changement de notre législation.

Alors que notre pays connaît une crispation identitaire et une fragmentation sociale inédites, il nous appartient, comme élus, de protéger l’unité de la Nation : sous aucun prétexte nous ne saurions faire accepter que soient différenciés les actes de haine dont sont victimes nos concitoyens, ce que fait de facto cette résolution : nous les condamnons tous avec égale fermeté.

Enfin, nous rappelons que loin de relever de la liberté d’expression qui en France sera toujours garantie, l’antisémitisme, le racisme, l’homophobie et toutes les formes d’incitation à la haine ne sont pas des opinions, mais bien des délits.