AN

Pour intégrer le cyberharcèlement dans le projet de loi de lutte contre la haine sur Internet

Dans le cadre du débat de la proposition de loi sur la lutte contre la haine sur Internet, Cécile RILHAC a défendu la nuit dernière deux amendements visant à intégrer le cyberharcèlement dans le dispositif.

Texte de son intervention dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale

Bien que nos travaux sur ce texte aient débuté voilà plusieurs mois, l’actualité nous rattrape, le drame d’Evaelle à Herblay nous oblige à agir, à trouver des solutions, à proposer des actions pour endiguer ce fléau qu’est le harcèlement scolaire. Ainsi, nous voulions que le cyber harcélement soit reconnu et puni comme le bizutage est reconnu comme une violence et donc sanctionné.

Cette proposition de loi n’a pas pour objet spécifique la question du harcèlement, elle s’attaque aux propos haineux sur internet, elle s’attaque à des paroles odieuses qui, sous couvert de l’anonymat, se développent dans un sentiment d’impunité.

Nous voulons lever cette impunité, rappeler que les appels à la haine, au rejet de l’autre, les insultes, comme le harcèlement, sont illégaux car contraire aux valeurs que nous défendons, contraire aux valeurs de la République Française.

https://twitter.com/RaphaelGerar…/status/1146893272012546063

https://twitter.com/RaphaelGerar…/status/1146893272012546063