AN

Manifestations du week-end : Cécile RILHAC entend la protestation.

Après les manifestations de ce week-end, Cécile RILHAC a souhaité s’exprimer par ces mots sur la situation actuelle, les revendications exprimées et les mesures déjà prises ou annoncées par le gouvernement pour améliorer le quotidien :

« Ce week-end s’est déroulée une manifestation populaire inédite, un mouvement de citoyens n’obéissant à aucune obédience syndicale, ni politique mais mue par le besoin de rappeler aux politiques que nous devons accélérer nos efforts en faveur des classes moyennes et des plus modestes, sans sacrifier la fiscalité écologique au détriment du pouvoir d’achat, et inversement.

Pour résumer, à bien écouter, j’ entends une protestation contre la vie chère, les bas salaires, la dureté du quotidien et, surtout, une colère contre l’inégalité.

Oui, cette colère qui s’est exprimée doit être entendue, appréhendée pour ce qu’elle est, sans la minimiser.

Le changement tant attendu ne peut pas se faire d’un coup de baguette magique. Les enjeux économiques, financiers, écologiques, culturels, humanistes, éducatifs, à l’échelon national, international et local sont multiples, imbriqués, complexes.

Oui, cela va vite, trop vite peut-être. Mais avons-nous le choix ? Si nous voulons que le changement soit palpable d’ici deux ans, nous ne pouvons pas ralentir et encore moins nous arrêter. Nous prenons le risque en effet de ne plus être suivis, ni compris.

Mais il en va de la réussite du pari fait en mai 2017, en élisant Emmanuel Macron, président de la république. Car ce pari du renouveau est réalisable : renouveau des instances dirigeantes, des élus, des modes de gouvernance.

Il en va aussi de la réussite de changements encore plus profonds comme la nécessaire transition écologique qui préservera notre planète, la résorption de la grande pauvreté, l’avènement de l’économie circulaire et la baisse des inégalités sociales.

C’est bien une occasion de réaffirmer avec force toutes les mesures que nous avons déjà prises en faveur du pouvoir d’achat, de la transition écologique, de l’emploi, de la formation professionnelle, de la moralisation de la vie politique, bref, du quotidien de toutes les Françaises et de tous les Français.

Je me dois enfin de rappeler que nous menons une politique de cohérence et de constance. A bien y regarder, cela est aussi un renouveau; évitez la politique de « zig-zag ». Le Zig de ce qui est dit au moment de la campagne et annoncé dans un programme et le zag du renoncement face à la difficulté de gouverner.

Cela fait longtemps qu’un gouvernement n’a pas tenu ses promesses pour lesquelles il a été mis en place.

Je n’aime pas les listes à la Prévert mais, pour rappel, voici les choses qui ont déjà changé et celles qui vont encore changer :

– Baisse de 30% de la taxe d’habitation en 2018, puis 35% en 2019 pour 80% des Français.
– Augmentation du Minimum vieillesse de 30 € le portant à 833 €/mois pour une personne seule, puis de 35 € en janvier 2019 et 35 € en janvier 2020.
– Le Revenu de solidarité active (RSA) est passé à 550,93 €/mois pour une personne seule résidant en métropole.
– La prime d’activité atteint 531,51 € pour une personne seule sans enfant, et sera augmentée de 20 € en 2019.
– L’Allocation adultes handicapés (AAH) est passée de 819 € à 860 € au 1er janvier 2018 et atteindra 900 € en 2019.
– Augmentation des allocations familiales.
– Augmentation du complément familial à 170,71 €, tandis que le complément familial majoré augmente à 256,09 €/mois.
– L’allocation de soutien familial, qui complète le revenu des parents isolés ne percevant pas de pension alimentaire, augmente de 5,2% pour se monter à 153,70 pour un taux plein et à 115,30 € pour un taux partiel.
– L’allocation de base d’éducation d’enfant handicapé augmente de 1% à 131,81 €; augmentation de 30% de l’aide au frais de garde d’un enfant handicapé soit +140 €.
– Pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er avril 2018, la prime à la naissance va augmenter à 941,66 € et la prime à l’adoption à 1.883,31 € (ces 2 prestations n’avaient pas augmenté depuis 2013).
– Le Congé parental passe à 396,01 € pour un taux plein.
– Création d’un congé parental pour les enfants prématurés en 2019.
– Prise en charge à 100% des frais de diagnostic et de soins pour les enfants (0-6ans )ayant des troubles du spectre autistique.
– Pass culture de 500 € pour tous les jeunes de 18 ans depuis la rentrée 2018.
– L’allocation de rentrée scolaire versée en août augmente à 367,73 € (6-10 ans), 388,02 € (11-14 ans) et 401,47 € (15-18 ans).
– Remboursement de 200 € sur les prothèses auditives en 2019 et remboursement à 100 % des lunettes, prothèses auditives et dentaires dès 2020.
– Suppression des 217 € de cotisation annuelle de la Sécurité sociale étudiante.
– Généralisation du chèque énergie : + 150 €, qui sera revalorisé à 200 €.
– Augmentation de 1245 €/an du salaire pour les infirmières à partir du 1er Janvier 2019.
– Instauration de la prime pour les enseignants dans les zones prioritaires renforcées : + 1000 €.
– Suppression en 2019 des cotisations patronales sur les heures supplémentaires, c’est + 200€ /an sur un SMIC soit 11 € de plus par heure supplémentaire travaillée.
– Frais bancaires limités à 200 €/an pour les plus précaires. »