AN

Gestion de la crise sanitaire : l’Assemblée nationale vote le projet de loi

Ce vendredi matin, l’Assemblée nationale a voté, en première lecture, en faveur du projet de loi n°4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire, par 117 voix pour et 86 voix contre.

Face à une situation sanitaire qui se dégrade rapidement du fait de la propagation du variant delta, ce texte propose des mesures destinées à adapter nos outils sanitaires pour riposter contre la quatrième vague :

  • Prorogation du régime de sortie de crise sanitaire jusqu’au 31 décembre 2021 ;
  • Elargissement des activités pouvant être concernées par le pass sanitaire ;
  • Prorogation jusqu’au 30 septembre 2021 de l’état d’urgence sanitaire en Martinique, en Guadeloupe et à La Réunion ;
  • Elargissement du régime de placement à l’isolement obligatoire et mise en place de contrôle et sanctions, pour les personnes positives à la covid-19 ;
  • Obligation vaccinale, sauf contre-indication médicale, contre la covid-19 pour les personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-social ;
  • Mise en place d’un mécanisme d’autorisation d’absence, afin de permettre aux salariés de se rendre aux rendez-vous médicaux.

Au cours des débats parlementaires, Madame Cécile RILHAC a déposé plusieurs amendements allant dans le sens des observations qui lui ont été exprimées par ses concitoyens de la 3ème circonscription du Val-d’Oise. Retrouvez ces amendements ci-dessous :

La mobilisation pour la vaccination reste totale. L’objectif de 40 millions de Français vaccinés sera atteint fin août avec un mois d’avance. Au moins 5 millions de rendez-vous supplémentaires seront ouverts dans les jours qui viennent pour répondre à la demande importante et permettre à un maximum de Français d’être très rapidement protégés.

L’élargissement du pass sanitaire est un outil essentiel de lutte contre l’épidémie. Il s’agit d’une mesure de protection collective.

Partout où cela sera nécessaire, la possibilité de prendre des mesures localement, de manière proportionnée à la situation sanitaire, sera prorogée.

L’ensemble des secteurs impactés continueront d’être soutenus.