AN

Enseignement supérieur et recherche : Madame RILHAC interroge le PDG de l’ANR

La Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale auditionnait ce jour Monsieur Thierry DAMERVAL, PDG de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Créée en 2005, l’ANR, établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,
vise à soutenir l’excellence de la recherche française à des degrés de maturité technologique variés, à soutenir la recherche fondamentale, à encourager les partenariats scientifiques académiques et « publics-privés » et à favoriser les coopérations européennes et internationales.

Le Plan d’action 2020 s’inscrit dans le cadre des orientations prioritaires de recherche nationales. Il intègre les priorités stratégiques définies par l’État et la mise en œuvre de plans gouvernementaux, concernant : l’Intelligence artificielle, les Sciences humaines et sociales (SHS), les Technologies quantiques, la Résistance aux antimicrobiens, l’Autisme au sein des troubles du neurodéveloppement et la Recherche translationnelle sur les maladies rares. Une attention particulière est également portée sur l’interdisciplinarité au sein d’axes de recherche transversaux.

Retrouvez ci-dessous la question de Madame RILHAC ainsi que la réponse de Monsieur DAMERVAL.

[Commission des affaires culturelles]Mercredi, notre commission accueillait pour ces "Rendez-vous de la recherche", M. Thierry Damerval, PDG de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).L'ANR est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. L’ANR, créée en 2005, vise à soutenir l’excellence de la recherche française à des degrés de maturité technologique variés, à soutenir la recherche fondamentale, à encourager les partenariats scientifiques académiques et « publics-privés », et à favoriser les coopérations européennes et internationales. Le Plan d'action 2020 s’inscrit dans le cadre des orientations prioritaires de recherche nationales. Il intègre les priorités stratégiques définies par l’État et la mise en œuvre de plans gouvernementaux, concernant : l’Intelligence artificielle, les Sciences humaines et sociales (SHS), les Technologies quantiques, la Résistance aux antimicrobiens, l’Autisme au sein des troubles du neurodéveloppement et la Recherche translationnelle sur les maladies rares. Une attention particulière est également portée sur l’interdisciplinarité au sein d’axes de recherche transversaux.Retrouvez mon intervention et la réponse du président

Publiée par Cécile Rilhac sur Samedi 15 février 2020