ANCIRC

Drame de Conflans : Hommage à Samuel PATY

À l’occasion de l’hommage rendu à Monsieur Samuel PATY dans les établissements scolaires en ce lundi 2 novembre, Madame Cécile RILHAC était au collège Maubuisson à Bessancourt sur invitation de Monsieur le Principal Belkacem OUCHEN, aux côtés de Monsieur le Maire Jean-Christophe POULET et du sénateur du Val-d’Oise Rachid TEMAL.

Madame RILHAC a ensuite déposé une gerbe, en compagnie de sa collègue Madame Fiona LAZAAR devant le collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Monsieur PATY.

Vous pouvez lire ci-après l’hommage de Madame la députée à Monsieur PATY :

Il est 11h00, l’heure de rendre hommage à Monsieur Samuel PATY dans toutes les écoles de France. À cette heure, en tant que citoyenne, enseignante, cheffe d’établissement, maman, députée, je souhaite rendre hommage à la mémoire de ce professeur par ces quelques lignes.

Tous comme chacun de nous, mes pensées vont vers sa famille, ses proches, ses amis, ses collègues, ses élèves et l’ensemble des personnes qui seront à jamais marquées par ce terrible drame.

Nous ne reculerons pas face à cette vague de barbarie qui cherche à déstabiliser notre République. Nous ne reculerons pas face au terrorisme ni devant toutes formes de séparatismes. Ces actes, auxquels s’ajoutent l’attentat de Nice, ne sont pas moins que des tueries gratuites perpétrées par des lâches qui se cachent derrière une religion dont ils ne sont pas dignes.

Tout comme chacun de nous, je suis choquée et indignée par ces actes odieux et barbares. Samuel PATY a été abattu parce qu’il avait fait le choix d’enseigner, de former nos enfants à devenir des citoyens, de leur inculquer les savoirs et les valeurs qui font la force de notre République. Samuel PATY était un enseignant dévoué, déterminé et impliqué. Dans nos mémoires et dans nos cœurs son image restera à jamais vivante.

L’école est un lieu de transmission, d’échanges, de sociabilité et d’altérité. Ce lieu où se combat l’ignorance, où s’apprend la fraternité, où se comprennent nos différences. L’école est par nature l’endroit où notre jeunesse est poussée à s’enrichir et non à se rejeter.

Notre responsabilité est de continuer à faire vivre les idéaux républicains que Samuel PATY a défendus jusqu’au bout et dans lesquels nous ne devons jamais cesser de croire.

La République n’est pas contre les religions, elle n’en reconnait aucune et elle les respecte toute. Être une nation n’empêche pas les désaccords, les divergences d’opinions, les diversités de croyances mais l’intimidation, la haine, la violence sous toutes ses formes ne seront jamais des réponses acceptables.

Nous devons retrouver notre unité par le dialogue, le respect, l’échange et l’ouverture d’esprit. L’unité n’est pas l’unicité, l’unité d’une Nation est d’autant plus grande qu’elle est construite avec ses diversités. Notre unité sera toujours la meilleure réponse contre ceux qui essaieront de nous déchirer.

Plus que jamais, les enseignants méritent notre considération et notre respect. MERCI pour leur engagement sans faille et leur professionnalisme.

Soyons unis par nos valeurs républicaines, fondatrices de notre Constitution : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, LAÏCITÉ.