AN

Commission : Audition du Ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel BLANQUER

En Commission des Affaires Culturelles et de l’Éducation, Madame RILHAC a aujourd’hui pris part à l’audition du Ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel BLANQUER, en vue de la réouverture progressive des établissements scolaires à partir du 11 mai.  

Lors de cet échange, le Ministre a annoncé les pistes envisagées pour une reprise de la scolarité garantissant la protection de l’ensemble des personnels éducatifs.

Aucune école ne sera OUVERTE si elle ne respecte pas un protocole sanitaire STRICT ET FERME. Le contenu de ce protocole sera totalement conforme aux préconisations des autorités de santé.

Les enseignants comme les élèves souffrant de pathologie chronique ou pour des raisons de santé pourront continuer la scolarité à domicile. La cohabitation du présentiel et du distanciel sera essentielle.

Les effectifs des classes seront allégés : ils travailleront par groupe de 15.

Un partenariat avec les collectivités locales et les associations sera mis en place pour organiser des temps orientés vers le sport, la santé, le civisme et la culture. Ce même partenariat devra aussi être mis à profit pour aider et soutenir les élèves les plus en difficulté (soutien scolaire, accessibilité aux cours).

Ainsi la reprise des cours sera extrêmement PROGRESSIVE.

Le 11 mai, une pré-rentrée fondamentale des équipes pédagogiques sera organisée par les chefs d’établissement et les directeurs d’école, pour organiser la reprise des cours qui nécessitera une grande autonomie des équipes.

➡️ La semaine du 11 mai, ce sont tout d’abord les enfants de grande section, de CP et de CM2 qui reprendront le chemin de l’école

➡️ Viendront ensuite, la semaine du 18 mai, les collégiens de 6e et de 3e, les lycéens de 1ère et de Terminale ainsi que les lycéens des filières professionnelles

➡️ Enfin, la semaine du 25 mai, l’ensemble des élèves pourraient retourner en classe.

Ces premières annonces vont dans le bon sens et doivent être précisées d’ici la fin du mois, avec notamment l’annonce d’un protocole sanitaire très strict.

Malgré la crise sanitaire exceptionnelle à laquelle nous sommes confrontés, il est important que chaque élève puisse poursuivre sa scolarité dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, il faut tout faire pour limiter les inégalités sociales, territoriales ou numériques.

Notre école ne doit pas reproduire, encore moins accentuer, les inégalités, mais les combattre et Madame RILHAC reste pleinement mobilisée dans ce sens.

Enfin, Madame la députée a interrogé le Ministre de l’Éducation nationale sur la fonction centrale de directeur d’école, sujet qu’elle suis attentivement depuis 3 ans. Ainsi les travaux et propositions engagés, bien avant le confinement, restent d’actualité et seront à l’ordre du jour des priorités du ministère lors d’une reprise « normale » du système !