CIRC

Cécile Rilhac attire l’attention du ministre sur les conditions de transport sur la ligne J du réseau Transilien

Dans une question écrite qu’elle a adressée à la ministre placée auprès du ministre des transports, Cécile Rilhac a attiré son attention sur la situation de la ligne J du Transilien.

En effet, la ligne J du réseau SNCF Transilien connaît depuis plusieurs mois des difficultés durables qui affectent la ponctualité et la qualité de service. Sur la portion de la ligne J qui traverse les communes de sa circonscription, la SNCF n’a pas prévu de travaux de dédoublement de voies possible.

Cependant, la rénovation du réseau entraîne déjà de fortes perturbations du flux et demain, avec le développement du fret ferroviaire, ces bouleversements risquent d’aggraver les difficultés pratiques d’accès à la mobilité avec : des trains retardés (c’est déjà souvent le cas aujourd’hui) ; des trains supprimés en heures de pointe (comme par exemple à la gare de la Frette-Montigny) ; une augmentation des nuisances sonores liées à la densification du trafic.

Une telle diminution du service du transport public des voyageurs renforce le sentiment d’abandon, d’isolement ou même d’exclusion des usagers qui voient l’accessibilité territoriale à nombre d’autres services publics se limiter.

Plus généralement, ce sont les transports en commun de qualité et l’équité entre tous les Français, quel que soit leur lieu de résidence, qui posent question.

Plus de trente ans après la loi d’orientation des transports intérieurs (LOTI), Cécile Rilhac a donc demandé à la ministre comment elle envisage de prendre en compte concrètement les problèmes de cette ligne J indispensable pour des milliers d’habitants souhaitant se rendre à leur travail et, de manière générale, les problèmes que pose le transport quotidien à l’heure du renforcement de la transition énergétique. Le Président de la République a annoncé une loi d’orientation sur les mobilités pour cette année 2018.

Elle a également demandé si le Gouvernement prendra en compte la situation spécifique des territoires ruraux et urbains comme il en est dans cette circonscription.